Burn out parental : 4 méthodes à appliquer

Rédigé par Rédigé par P. Atzori, S. Bahadori, E. Barron (Psychiatres), M.A. Bernardy, M. Rubingher (psychologues). Centre D’excellence des troubles du neurodeveloppement, Hopital R Debré, Paris, France

Pour rappel, le burn-out parental est un état d’épuisement physique et émotionnel causé par les responsabilités parentales. Ce syndrome se manifeste par une fatigue constante, un détachement émotionnel envers les enfants et un sentiment d’inefficacité dans le rôle de parent. Reconnaître les symptômes est la première étape cruciale pour gérer cet épuisement.

Les symptômes principaux incluent :

  1. Épuisement physique et émotionnel : Fatigue constante, perte d’énergie, et difficultés à gérer les émotions malgré le repos.
  2. Détachement émotionnel : Sentiment de distance ou d’indifférence envers les enfants, et difficulté à éprouver de la joie dans les interactions parentales.
  3. Sentiment d’inefficacité : Impression de ne pas être un bon parent et diminution du sentiment de compétence.

 

Maintenant que nous avons identifié les symptômes, explorons quatre stratégies pour gérer le burn-out parental une fois qu’il est installé.


 

Quatre Stratégies pour Gérer le Burn-out Parental

 

Une fois le burn-out parental installé, il est crucial de mettre en place des stratégies spécifiques pour aider à gérer et surmonter cette situation. Voici quatre stratégies basées des pratiques recommandées.

 

1. Chercher un Soutien Professionnel

 

Lorsque le burn-out parental est installé, il est souvent difficile de sortir de cette situation sans aide extérieure. Le soutien professionnel offre un espace sécurisé pour exprimer ses sentiments et recevoir des conseils spécialisés. Les psychologues peuvent identifier les schémas de pensée négatifs et proposer des stratégies pour les modifier, facilitant ainsi la gestion du stress parental. Les thérapies telles que la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) sont particulièrement efficaces pour aider les parents à restructurer leurs pensées et à développer des comportements plus positifs et résilients.

– Action : Prenez rendez-vous avec un professionnel de la santé mentale pour discuter de vos sentiments et de vos expériences. Ils peuvent vous aider à identifier les causes profondes de votre épuisement et à développer des techniques pour y faire face.

– Exemple : Participer à des séances de thérapie cognitivo-comportementale (TCC) peut vous aider à reprogrammer des pensées négatives et à adopter des comportements plus positifs.

 

2. Réduire les Exigences et Simplifier la Routine

 

L’accumulation de tâches et d’obligations peut rapidement devenir écrasante pour les parents en situation de burn-out. En simplifiant la routine et en réduisant les exigences, on peut alléger la charge mentale et physique, permettant ainsi de retrouver un certain équilibre. La réduction des exigences permet de se concentrer sur l’essentiel et de laisser de côté ce qui est moins important, diminuant ainsi le stress quotidien. Cette approche est soutenue par des recherches qui montrent que la simplification des tâches peut améliorer le bien-être mental et réduire le sentiment d’épuisement.

– Action : Évaluez vos activités quotidiennes et identifiez celles qui peuvent être éliminées ou déléguées. Priorisez les tâches essentielles et laissez de côté celles qui ne sont pas urgentes. Plus concrètement, une tâche peut être éliminée ou réduite. Si ces options ne sont pas possibles, la fatigue ou le stress provoqué par cette tâche devra être compensée par une ressource (une aide extérieure, l’élimination d’une ou plusieurs autres tâches, la déléguer etc).

– Exemple : Si préparer des repas complexes vous stresse, envisagez des repas plus simples ou préparez de grandes quantités à l’avance. Utilisez des services de livraison de courses ou de repas pour alléger la charge.

 

burn out partie 1

 

3. Établir des Limites et Déléguer les Tâches

 

Les parents souffrant de burn-out parental ont souvent du mal à dire non et à déléguer, ce qui aggrave leur état d’épuisement. Fixer des limites claires et déléguer les tâches permet de répartir la charge de travail et de créer un équilibre plus sain. Cette stratégie répond à la nécessité de gérer les responsabilités de manière plus équilibrée et de réduire la surcharge mentale. En établissant des limites, les parents peuvent se concentrer sur leurs priorités et éviter l’accumulation de stress.

– Action : Communiquez avec votre partenaire et votre famille sur la nécessité de partager les responsabilités. Déléguez des tâches spécifiques et assurez-vous que chaque membre de la famille participe aux tâches ménagères.

– Exemple : Si vous avez des enfants en âge de participer, attribuez-leur des tâches adaptées à leur âge comme ranger leurs jouets, mettre la table ou aider à préparer les repas.

 

4. Pratiquer l’Auto-compassion et la Relaxation 

 

L’auto-compassion et la relaxation sont des outils puissants pour gérer le stress et améliorer le bien-être émotionnel. L’auto-compassion implique de se traiter avec la même gentillesse et compréhension que l’on montrerait à un ami. La pleine conscience, quant à elle, aide à rester présent dans l’instant et à réduire les pensées anxieuses. Ces pratiques peuvent transformer la manière dont les parents perçoivent et gèrent leurs émotions, leur permettant de mieux faire face aux défis quotidiens.

– Action : Intégrez des pratiques de pleine conscience dans votre routine quotidienne, comme la méditation, la respiration profonde, ou les pauses conscientes. Cultivez l’auto-compassion en vous traitant avec la même gentillesse que vous montreriez à un ami.

– Exemple : Prenez quelques minutes chaque jour pour une méditation guidée. Lorsque vous vous sentez submergé, pratiquez la technique « STOP » : S’arrêter, respirer, observer et procéder avec intention. Dites-vous des phrases apaisantes comme « Je fais de mon mieux » ou « Il est normal de se sentir dépassé parfois. »

 

Partager la fiche
Articles similaires

Ce site ne remplace en rien un avis médical. En cas d’urgence, appelez le 15 ou le 112.