Le contrôle moteur et visuel au cours du développement

Trouble du déficit de l'attention & hyperactivité
Trouble du Spectre de l'Autisme

1- Qu’est ce que le contrôle moteur et visuel?

La motricité du regard de l’enfant est importante pour une bonne vision dans l’espace naturel car on estime que 80% de notre apprentissage passe par la modalité visuelle. Un bon contrôle oculomoteur est donc nécessaire pour explorer le monde naturel, ce qui est primordial pour un développement cognitif normal.

Nous savons que l’équilibre s’améliore avec l’âge ; aussi, chez l’enfant, il est bien établi que les informations visuelles et perceptives jouent un rôle prédominant dans le contrôle de l’équilibre en condition statique mais aussi pendant la locomotion.

Bien que le rôle du contrôle moteur et visuel soit largement documenté dans la littérature chez le sujet adulte, l’importance de la vision, de l’oculomotricité et de la perception au cours de l’enfance ont été peu étudiées.

Notre hypothèse est que le contrôle moteur et visuel se développent avec l’âge de l’enfant, au fur et à mesure qu’il grandit pour lui permettre de déployer toutes les capacités motrices et cognitives nécessaire pour réaliser de manière correcte toutes les actions de la vie quotidienne.

 

2- Quelle est l’importance de ce contrôle dans le développement de l’enfant au quotidien d’un point de vue pratique?

Le contrôle moteur et visuel permet le bon développement cognitif de l’enfant, lui permettant donc d’acquérir le raisonnement, la mémoire, le langage, la logique, les notions de temps, le développement social et moral vis-à-vis de lui-même, ou des autres enfants, ou de l’ensemble de la société. Mais aussi le développement affectif nécessaire pour communiquer efficacement avec les autres (enfants/adultes).

3- Dans quelles pathologies neurodéveloppementales ce contrôle peut-il être perturbé?

Depuis plus que 10 ans notre équipe collabore avec le service de Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent de l’hôpital Robert Debré et a effectué de nombreuses études chez les enfants avec un TSA, un TDAH ou les enfants dyslexiques. Tous ces travaux suggèrent la présence d’anomalies du contrôle moteur, visuel et perceptif chez certains de ces enfants et qui pourraient être dues à une altération ou à un dysfonctionnement de structures cérébrales corticales et/ou sous-corticales responsables de l’intégration et du traitement des informations sensori-motrices.

 

4- Comment l’équipe de Robert Debré évalue-t-elle le contrôle visuel et moteur?

A l’hôpital Robert Debré l’équipe dispose d’outils objectifs permettant de mesurer indirectement les performances motrices, visuelles et cognitives chez les enfants et chez les adolescents ayant des troubles neurodéveloppementaux, en particulier :

  • Une plateforme de force (voir Figure 1) qui mesure la qualité du contrôle moteur c’est-à-dire la capacité de l’enfant à moduler et ajuster son mouvement et sa posture en fonction des contraintes de son
  • Un oculomètre (voir Figure 2) qui enregistre, avec une grande précision, les mouvements de deux yeux pendant des tâches de lecture.

Ainsi, des protocoles expérimentaux de recherche, spécifiques aux enfants et adolescents, peuvent être effectués pour évaluer leurs stratégies d’adaptation motrices, visuelles et perceptives lors de tâches diverses, chez des jeunes avec troubles neurodéveloppementaux.

   Figure 1: Plateforme de force (Framiral)                       Figure 2 : Oculomètre (EyeBrain de SuriCog)

Les études que nous proposons permettent d’examiner d’une manière non invasive les capacités motrices (en utilisant des tests posturaux) et visuelles/cognitives (en utilisant des tests visuels qui permettent de mesurer l’attention, la mémoire, les fonctions exécutives etc…) d’enfants d’âges différents, et de mieux comprendre comment au fil des années, ces jeunes acquièrent un contrôle moteur et visuel efficace et comment ils utilisent les différentes sources d’informations visuelles,  pour leur développement et leurs apprentissages.

 

5- Enjeux et impact

Nos travaux nous permettront d’améliorer le diagnostic des déficits moteurs, visuels-perceptifs et cognitifs et la prise en charge chez les enfants ayant des troubles neurodéveloppementaux.

Sur la base de nos résultats, nous allons améliorer et développer de nouvelles techniques pour aider les praticiens dans le diagnostic et le suivi de ces patients (voir travaux publiés par l’équipe).

D’autre part, nous souhaitons développer des applications et des logiciels qui aideront les praticiens à adapter leur exercice de prise en charge en fonction de chaque enfant et de sa pathologie. De plus, nous pourrions également proposer des applications directement utilisables par les enfants à domicile, à l’aide des tablettes par exemple, pour renforcer le contrôle moteur et visuel. Cela permettra d’alléger le nombre de séances de rééducation réalisées chez les praticiens et de faire un transfert au quotidien de leurs acquis.

 

6- Nos objectifs et perspectives

a) L’identification de nouveaux marqueurs pour le diagnostic de la dyslexie, des troubles du spectre de l’autisme et des troubles du déficit de l’attention, en particulier au sein de trois « catégories » de marqueurs : postural, visuel, perceptif/

  1. b) La mise au point et la validation clinique d’un outil diagnostic incluant l’ensemble des marqueurs identifiés ainsi que d’un enregistrement simultané de ces derniers.
  2. c) Développer des hypothèses pour l’élaboration d’un outil de rééducation thérapeutique prenant en compte les interrelations et interconnexions entre les différents marqueurs de ces troubles neurodéveloppementaux et leur impact sur le quotidien de l’enfant.

 

Contact :

MoDyCo UMR 7114 CNRS- Paris Nanterre

Maria Pia BUCCI chargée de recherche hors classe au CNRS (email : [email protected])

Simona CALDANI, psychologue, chercheur associée (email : [email protected])

Partager la fiche
Publications similaires

Ce site ne remplace en rien un avis médical. En cas d’urgence, appelez le 15 ou le 112.

Au sommaire